À propos d'Höfner:

Histoire d'Höfner

 

Karl Hofner
Karl Höfner

 

Karl Hofner
L'établi de Karl Höfner en 1900


Walter Hofner
Walter Höfner dans les années 1950

 

Hofner at Mohrendorf
Le site Möhrendorf en 1948

 

Building Bubenreuth
L'usine de Bubenreuth - 3ème extansion en 1956

 

Building Hagenau
L'usine d'Hagenau en 1964

 

Hofner
Les Beatles aiment les basses de Franconie en 1965

 

Hofner
Gerhilde Benker, Jimmy Raney, Christian Benker et Atilla Zoller dans les années 1970

 

Hofner at Beijing
L'usine de Pékin en 2009

 

La société Höfner a été fondée par Karl Höfner (1864 - 1955) qui, après avoir été apprenti à Anton Schaller en tant que luthier, a vendu son premier violon en 1887. Il a établi son atelier à Schönbach qui était alors le Centre Européen de Fabrication l'Instruments à Cordes. Sa réputation a grandi et son entreprise s'est plus amplement développée en vendant des instruments de la plus haute qualité à travers l'Allemagne, l'Autriche, la Hongrie, la Russie et d'autres pays européens. Karl a introduit deux de ses fils, Josef et Walter, dans la société juste après la première guerre mondiale et ils ont rapidement commencé à développer l'entreprise, en particulier dans les marchés d'exportation. Ainsi, Höfner a gagné non seulement une réputation européenne mais aussi une renomée mondiale en tant que fabricant d'instruments à cordes de qualité.

La gamme de produits s'est étendue pour inclure les altos, violoncelles et contrebasses. Durant les années 1930, la société a commencé la production de guitares, les premiers modèles avaient des cordes en acier avec une table et un dos cambrés. Ils ont été appelés "Schlaggitarren", précurseurs de la guitare archtop moderne. Dans le milieu des années 1930, l'entreprise employait environ 300 travailleurs à domicile et 30 employés dans les ateliers.

La seconde guerre mondiale a considérablement restreint la capacité d'Höfner à exporter ses marchandises. La compagnie a commencé à fabriquer des objets en bois pour l'armée, tels que les caisses et les semelles des bottes. Après la guerre, l'entreprise a vu son plus grand bouleversement : Schönbach est maintenant située en Tchécoslovaquie, où la population germanophone a été expropriée et les entreprises tchécoslovaques ont été nationalisées, résultant la reprise de la société par un administrateur de l'État lors de l'été 1945. N'étant pas une situation idyllique pour la famille Höfner, ils ont demandé la permission de déplacer leur production en Allemagne de l'Ouest. En 1948, la nouvelle entreprise prend alors forme à Möhrendorf en Bavière.

Les conditions à Möhrendorf étaient loin d'être idéales, mais néanmoins, Höfner a travaillé dur pour commencer la production afin d'avoir un flux constant d'instruments à livrer au marché. Ce fut une période difficile. Gerhilde Benker (fille de Walter Höfner), s'est rappelée de nombreuses années plus tard, "Vous ne pouviez rien acheter, tout était marchandé par le troc. Par exemple, 100 vis pour une feuille de verre". Josef et Walter ont commencé à envisager la possibilité de construire non seulement une nouvelle usine mais aussi une petite ville pour loger les travailleurs et les travailleuses à Schönbach. Après de longues délibérations avec les représentants du gouvernement, ils ont trouvé le site idéal à Bubenreuth, un petit village qui était ouvert à d'expansion et au développement. Le 20 octobre 1949, ils ont commencé à construire les maisons pour les luthiers et en décembre 1950, la nouvelle usine Höfner était en marche.

La compagnie reconstruit sa réputation et recommence à exporter à travers le monde dans les années 1950. Des relations étaient établies avec des distributeurs dans tous les grands pays qui permettaient à l'entreprise de garder un carnet de commandes complet. Comme les choix musicaux ont commencé à changer dans les années 1950, la production de guitares a augmenté, tout comme sa gamme de produits. Beaucoup de modèles qui sont devenus synonymes de la marque Höfner ont été conçus à cette époque ; le modèle President, Committee et la Basse Violon pour n'en nommer que trois. Les ventes ont été bonnes et stables, mais personne ne s'attendait à ce qui est arrivé ensuite : le Rock n' Roll. Soudain, la demande pour les guitares a progressé à un point tel qu'Höfner dût agrandir son usine et ses capacités de production. Les ventes des guitares atteignent alors 50% du chiffre d'affaires global. Ce fut une grande surprise pour tout le monde.

Le Rock n' Roll des Etats-Unis a donné naissance à des milliers de "Beat-Groups" à travers l'Europe et plus particulièrement au Royaume-Uni, qui a vu une explosion du changement culturel. Au début des années 1960, Höfner avait commencé la production non seulement de guitares archtop, mais aussi de guitares demi-caisse, de guitares au corps solide et d'une variété de guitares basses. La demande était tellement grande qu'ils devaient chercher une méthode alternative pour peindre les guitares car le séchage était trop long. Un nombre important de guitares au corps solide ont été produits avec du bois recouvert de vinyle, ce procédé étant réalisé par une autre entreprise de Bubenreuth. Höfner construit une usine supplémentaire à proximité d'Haguenau par manque d'espace alors que l'usine a été élargie trois fois auparavant.

En 1961, un jeune homme est entré dans un magasin de musique à Hambourg et a acheté une Basse Violon Höfner 500 / 1. Quelques temps plus tard, lui et son groupe ont changé le monde de la musique, la culture des jeunes et a conduit sa guitare Höfner à son appogée. Le jeune homme était bien sûr Sir Paul McCartney, bassiste des Beatles. Sir Paul a continué d'utiliser cette guitare basse violon pendant plus de 50 ans et ce modèle est devenu l'une des guitares les plus reconnues au monde. Ce modèle a toujours été produit depuis ce temps.

La levée des restrictions à l'importation, en 1961, sur les marchandises provenant des Etats-Unis au Royaume-Uni a permi aux fabricants américains de prendre les parts de marché d'Höfner. Il y avait une diminution constante des ventes pendant la période de 1965 à 1970 mais aussi l'effondrement du principal distributeur Höfner au Royaume-Uni, la société Selmer. Ce n'était pas une catastrophe pour Höfner qui se met à rationaliser la production et, encore une fois, met toute son énergie dans les instruments à cordes augmentant les ventes de ceux-ci. Gerhilde Höfner épouse Christian Benker et, ensemble, commencent à gérer l'entreprise tout au long des années 1970 et 1980. Cette période est devenue un moment difficile pour l'entreprise. La concurrence du Japon et de la Chine croît, concernant plus particulièrement les instruments à cordes pour étudiants. Gerhilde et Christian Benker font de leur mieux pour rendre leur entreprise compétitive, mais la pression des biens à très faible coût de l'Extrême-Orient a endommagé Höfner.

Le 1er Janvier 1994, Höfner a été vendue à Boosey & Hawkes, une compagnie de musique britannique qui avait déjà plusieurs entreprises d'instruments de musique dans leur portefolio. Lors des neuf années suivantes, Höfner continue à produire des instruments, mais ce n'est pas la période la plus heureuse de l'entrerprise. Boosey & Hawkes fait quelques investissements dans la société Höfner, mais ils n'ont plus l'élan qu'ils avaient avant la fusion. Il ne faut pas attendre longtemps avant que Boosey & Hawkes rationalise leurs affaires et l'étape principale a était de fermer l'usine de Bubenreuth et passer toute la production dans la nouvelle à Haguenau, qui a été agrandi et modernisé en 1997.

En 2003, Boosey & Hawkes décide de vendre leur "division instrument", qui comprenait Höfner, à un consortium d'investissement britannique nommé The Music Group (TMG). Cela n'a duré que quelques mois puisqu'ils ont vite décidé de vendre les entreprises individuelles qu'ils avaient achetées. Ainsi, à la fin de l'année 2004, Höfner et Paesold ont été vendus à Klaus Schöller et sa femme Ulrike Schrimpff. Klaus était déjà le directeur général de Höfner et Ulrike était directeur financier chez Höfner, depuis 1995. Ils étaient accompagnés dans le rachat par Graham Stockley et Rob Olsen.

Lors des années suivant le rachat par la direction, Höfner a investi plus lourdement dans son usine de fabrication à l'étranger. L'installation à Pékin est 100% Höfner (ce n'est pas une joint-venture) et a obtenu toutes les licences nécessaires par les autorités chinoises. Cela inclut une licence d'exportation de niveau "A" (l'une des rares entreprises à capitaux étrangers avec ce niveau de certification). Höfner investit beaucoup à Pékin pour atteindre le niveau élevé de qualité désiré. Ce qui a été réalisé en investissant dans les équipements et les machines mais aussi l'échange constant entre le personnel chinois et allemand. Aujourd'hui, les instruments Höfner pour les étudiants sont produits à Pékin, tandis que les instruments à prix moyen et de maître sont toujours fabriqués à Hagenau.

Höfner bénéficie d'un bel avenir car cette entreprise continue à réagir, comme elle l'a toujours fait sur le marché mondial des instruments à cordes. Malgré les nombreux changements au cours des 125 dernières années, l'entreprise est toujours une entreprise familiale avec des valeurs fortes pour ses clients et son personnel. Comme Graham Stockley, directeur du développement  des guitares électriques, le dit si bien : "Nous avons rarement embauché du nouveau personnel, parce que personne ne veut partir".

 



(c) 2012 Karl Höfner GmbH & Co. KG, Hagenau - Germany